Formation "Postures et méthodes pour animer un réseau d’acteurs de proximité"




Journée (aussi !) à Saint Bonnet en Champsaur, le 28 septembre 2021.

Inclusion

Sur la base du jeu Dixit, nous avons fait un photolangage pour savoir "Comment arrivez-vous ce matin à cette formation ?"
Voir des cartes Dixit numérisés ici

Attentes : Ce soir, en repartant, je serai satisfait-e si…

  • Difficulté à terminer / cloturer une réunion, alors même que les gens commençent juste à être à l'aise
    • Faire une synthèse en fin de réunion ?
    • Sans que les gens partent trop vite à la fin de la réunion
    • Aller-retours incessants entre objectifs et solutions
  • Au-delà du mois des familles, comment se projetter sur l'année avec le réseau ?
  • Animer avec le numérique
    • visio
    • faire vivre un réseau sans se voir
  • Prendre des décisions avec un réseau ? Objectif commun
  • Comment on fait en sorte que les structures d'engagent dans le réseau ? (question de l'engagement) > Echelle d'Arnstein pour éclairer ce qu'est/ce que fait un réseau


Partage des expérimentations : depuis la dernière fois, j'ai testé....

  • Dixit en introduction, avec 2 questions
    • Comment vous sentez-vous en cette rentrée
    • Quels besoins vous ressentez du côté des parents ? (leur moral)
  • Dixit en intro d'une réunion bilan du marché
    • Comment avez-vous vécu le petit marché cet été ?
    • Votre idéal pour ce marché ?
  • Jeux de positionnement
    • positionnez-vous sur une carte
    • âge
    • aspirations
    • Frise chronologique
    • > permet de découvrir de nouvelles facettes de personnes/collègues qu'on croit connaître
    • > créer un climat sympa
  • Metacartes, sur comment susciter la réflexion commune
  • Débat mouvant, avec 2 versions
    • D'accord / pas d'accord : a susicté des débats très profonds, y compris avec des collègues qui ne positionnent pas souvent (on a explosé le temps prévu du coup). Dommage, on n'en a pas gardé de traces/notes. A la fin de la journée, chacun·e a écrit ce qu'il·elle en a gardé
    • En croix : d'accord/pas d'accord / je fais / je fais pas


Expérimentons la méthode des 6 chapeaux de Bono


Rappel : Nous avons tous·tes des modes de pensées différents autant qu'incomplets, cette méthode invite à porter (en groupe) successivement 6 chapeaux, qui correspondent chacun à un mode de pensées : positif, négatif, créatif, organisationnel, émotionnel, factuel.
Avec 10 minutes environ par chapeau, le résultat final est étonnament complet et partagé.
Voir la méthode détaillée

Notes de notre séquence "6 chapeaux"

Introduction : Vous avez un rôle d'interface
  • D'une part, envie envers le réseau local, les structures de terrain
  • D'autre part, fuite d'énergie lorsqu'il s'agit des relations avec le côté institutionnel du REAAP
> comment ne pas subir ? Comment identifier cette fuite d"énergie ? Comment la dépasser ?

Objectif = vivre la méthode de 6 chapeaux de Bono sur le sujet suivant "Vos relations avec la part insitutionnelle du REAAP"

Chapeau blanc (les faits)
  • A Gap, géographiquement lointain
  • Absence physique : pas d'interlocuteur/pas de visage à la CAF
  • 1 AAP chaque année
  • 1 personne-interface à l'UDAF
  • 1 personne disponible sur le plan technique (plateforme ELAN)
  • Les bassins sont cadrés, normés
  • Plusieurs instances : comité d'animation (pilotage), réunions entre animateurices,
  • Structures subventionnées à 80% pour ce travail d'animation (20% d'autres financements)
  • 2 à 3 heures de travail / semaine
  • CAF = financeur, décideur
  • UDAf = interlocuteur, interface, animation départementale

Chapeau rouge (émotions, ressentis)
  • Dépitée
  • Perdue, pas de repère
  • Me met en difficulté, crée de l'appréhension
  • Lourd, pression
  • Met de l'hypocrisie dans le rapport avec l'institution
  • - Condescendant
  • Enervé
  • "Garde ta langue et courbe l'échine"
  • Me sens sur la retenue
  • Un moment d'espoir... et plus rien. Déception.
  • Me sens à l'aise lorsqu'il y a Philippe Hébrard
  • Lassitude, ennui
  • Me sens en danger, peur de ne pas savoir me taire
  • Inconfortable, d'être à cet endroit où personne ne veut être
  • Complexité
  • Manque de respect envers notre travail

Chapeau noir (critiques négatives)
  • Faire pour faire, pas forcémment pour "bien faire" : quantitatif plutôt que qualitatif
  • Délai de réponses très courts sur l'APP
  • La lecture des dossiers déposés par l'institution, par rapport à "action parentalité"
  • Difficultés admin des dossiers ne sont pas ententues par la CAF
  • CAF exige des "projets innovants portés par les parents", mais sans avoir de financements solides en face
  • > déconnexion
  • Je ne suis pas référent famille, je n'ai pas à monter des actions avec les familles, ni même à faire remonter les besoins des familles
  • La CAF ne semble pas se préoccuper de comment vont les familles
  • Est-ce que la CAF comprend elle-même ce qu'est le REAAP ? Parfois, semble croire que je suis référente famille
  • Déconnexion entre les politiques publiques cadres et les financements concrets
  • Turn-over important parmi les personnes qui représentent les institutions, donc besoin de se re-présenter, ré-expliquer... perte de temps
  • Ne prennent pas de risques par rapport aux orientations nationales
  • Manque d'interaction
  • Pas assez de moyens pour animer correctement un réseau parentalité
  • Le comité d'animation n'en est pas vraiment un...

Chapeau jaune (critiques positives)
  • Le CAF finance la présente formation
  • et des super projets financées dans le cadre du REAAP
  • La relation avec la CAF existe encore après 20 ans
  • Ca m'oblige à lever la tête pour avoir un regard plus global
  • On est libre dans nos organisations
  • CAF droit et respectueux du règlement
  • 1 personne disponible/soutenante pour les dépots de dossier
  • Malgré tout, volonté d'aller vers du mieux de leur côté
  • Une nouvelle conseillère technique qui arrive sur le Nord, et une autre sur le Sud, qui seront sans doute nos interlocutrices à la CAF
  • Je suis préservée grâce à la place de Raphaëlle/Udaf
  • Lien avec l'animation départementale de l'Udaf
  • Moments d'échanges entre nous, notamment permis par Raphaëlle/Udaf

Chapeau vert (créativité)
  • Essayer de d'être "ensemble", plutôt "face à"
  • Par ex, définir les objectifs du REAAP 05 ensemble
  • Voir qqun de la CAF à une réunion de bassin qui expliquerait en direct le fonctionnement des financements
  • Plus de présence de la CAF sur le terrain
  • Comprendre ce que la CAF met derrière des actions parentalité
  • Et qu'on le redéfinissent ensemble, qu'on le débatte
  • Rédéfinir ensemble ce qu'est le REAAP (et aussi le mot de REAAP)
  • (surtout que la nouvelle équipe semble se mettre vraiment en place)

Chapeau bleu, rapide (organisation, processus)
  • Organiser une journée de travail avec notre nouvelle interlocutrice
  • Qu'on fasse la journée d'aujourd'hui, mais avec la CAF
  • Mieux comprendre et discuter des critères de selection des financements
  • Monter une journée REAAP, qui réunit tous les acteurs institutionnels et de terrain, pour rédéfinir ce qu'est la parentalité, ce qu'est une action parentalité, pour créer un langage commun.


Les outils numériques au service du réseau : quelques incontournables

Rappel sur les "activités REPI"

Dans tout groupe, on trouve
  • Les "proactifs" qui prennent des initiatives sont entre un et quelques pour cent.
  • Les "réactifs" qui réagissent lorsqu'on les sollicite sont entre dix et quelques dizaines de pour cent.
  • Certains sont des "observateurs", suivent les travaux du groupe, les utilisent pour eux, même s'ils ne participent pas.
  • D'autres sont inactifs.

Vu de notre place d'animateur, la difficulté est qu'on ne peut pas faire la différence entre les observateurs et les inactifs, puisque ni l'un ni l'autre ne donne signe de vie. Par contre, en facilitant son implication, on pourra permettre à un observateur de basculer dans l'action et de devenir réactif.

Les activités REPI
  • R comme "Rencontres (synchrones) : elles concernent les plus actifs
  • E comme "Échanges entre les rencontres" (asynchrones) : cette activité permet de ne pas oublier les moins actifs (en particulier les « observateurs » qui pour certains pourront un jour devenir actifs).
  • P comme "Partage", et plus précisément "Espace de partage" : ce n’est pas un simple flux qui passe dans le temps. Il permet de retrouver les éléments importants en fonction de la thématique plutôt que de celui du moment où ils ont été apportés. C’est un peu la mémoire du groupe.
  • I comme "Information". Elle concerne tout le monde (y compris ceux qui sont actuellement, en dehors de la communauté), mais comme c’est trop souvent la première (et parfois la seule) activité à laquelle on pense, je l’ai placée en dernier !


Selon Jean-Michel CORNU, il est essentiel de répartir le peu de temps dont vous disposez pour avoir même très imparfaitement ces quatre activités et votre groupe se développera de façon naturelle, sans rien oublier

Les outils numériques qui peuvent aider

Quelques bases d'animation de réunion

Biien définir quels sont vos objectifs pour cette réunion ?
  • Par exemple...
  • 1/ Faire le bilan avec toutes les personnes/structures impliquées (passé)
  • 2/ Tenter de faire perdurer l'envie et de la dynamique collective (futur)

Comment formulez-vous l'invitation ?
  • Objet
  • objectif
  • Date, heure début/heure fin
  • Destinataires
  • Ton (formel, neutre, humour...)
  • Canal (mail, courrier, téléphone, bouche à oreille...)
  • Accessible en visio ?

Et pour les absent·es ?
  • Notes ou compte-rendu
  • Possibilité de réagir avant la réunion ? Après la réunion ?

Comment souhaitez-vous animer cette réunion ?
  • Tour de table classique, chacun·e parle à son tour et dit ce qu'il a à dire
  • Format participatif
    • Pour l'intro : jeux de positionnement (j'ai aimé l'événement un peu, beaucoup, passionément...)
    • Pour le coeur de la réunion
      • 6 chapeaux de Bono
      • Matrice SWOT
      • Les 3C (cesser/créer/conserver) ou sa version enrichie "l'étoile du changement"
      • + Ressource Communagir par là
      • Retrospective à 4 questions
      • World café

Poser le cadre
Par exemple, 4 règles :
  • point de vue = vue d'un point (subjectivité assumée;respect de la parole d'autrui)
  • Dissocier l'idée de la personne
    • Ajouter des idées plutôt que contredire (passer du "oui mais" au "Oui et"...
    • Parler est un besoin, écouter est un art (savoir se taire)